06 décembre 2009

Loewenberg, Klimt et Tchaikovsky

Petite anthologie poétique du dimanche XI

Joyeuse Saint Nicolas ! Pour l'occasion, un joli petit poème de Noël de Jakob Loewenberg :

Im Wald, unter hohen Buchen versteckt,                          Dans la forêt, caché sous des hêtres,
hat sich ein Tannenbäumchen gereckt.                             Un petit sapin de Noël tendait son cou.
"Ich steh so ganz im Dunkel hier,                                       "Je me tiens tellement dans l'ombre ici,
keine Sonne, kein Sternlein kommt zu mir,                         aucun soleil, aucune petite étoile ne vient à moi
hört nur die anderen davon sagen,                                    entendant seulement les autres en parler,
ich darf mich nicht vom Platze wagen.                                je n'ai pas le droit de me risquer hors de cette place.
Ach, ist das eine traurige Geschicht',                                Oh, que cette histoire est triste,
und ständ so gern auch mal im Licht!"                              et comme j'aimerais me dresser une fois dans la lumière !"

Hoch durch den weiten Weltenraum                                 Là-haut à travers le vaste monde
verloren flog ein goldner Traum,                                        perdu, volait un rêve doré
flog hin und her im Lichtgefieder                                       volait de-ci, de-là dans un plumage de lumière
und dacht: Wo laß ich heut mich nieder?                         et pensait : Où vais-je m'installer aujourd'hui ?
Ist wo ein Hüttchen dunkel und arm?                                Y a-t-il quelque part une petite hutte pauvre et sombre ?
Hat wo ein Seelchen Kummer und Harm,                          A-t-on quelque part lourd chagrin et tristesse ?
dem ich auf meinen leuchtenden Schwingen                   À qui je puisse de mes ondes lumineuses
könnt heute eine Freude bringen? -                                   Apporter un peu de joie ?

Das Bäumchen steht in Licht und Schein.                        Le petit arbre se dresse dans la lumière et la clarté
Wie mag das wohl gekommen sein?                                  Comment cela a-t-il donc pu arriver ?

   Pour illustration, l'arbre de la vie de Klimt :

L'Arbre de la vie

Et enfin, Casse-Noisette de Tchaikovsky, "L'arbre de Noël" (acte 1, scène 1)

Posté par Anonyme du XXIe à 14:28 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Loewenberg, Klimt et Tchaikovsky

    SALUT A+

    Posté par bercheres, 07 décembre 2009 à 19:08 | | Répondre
  • coucou!

    ca sent bon noël!

    Posté par lecopain, 09 décembre 2009 à 19:24 | | Répondre
  • Meilleurs voeux de bonheur pour 2010

    Posté par bercheres, 31 décembre 2009 à 12:52 | | Répondre
Nouveau commentaire