18 octobre 2009

Voltaire, Van Gogh et Rameau

Petite anthologie poétique du dimanche VI

   C'est dimanche ! Voici un extrait de la nouvelle préférée de Voltaire, Micromégas :

   Ceux qui ne voyagent qu'en chaise de poste ou en berline seront sans doute étonnés des équipages de là-haut : car nous autres, sur notre petit tas de boue, nous ne concevons rien au-delà de nos usages. Notre voyageur connaissait merveilleusement les lois de la gravitation, et toutes les forces attractives et répulsives. Il s'en servait si à propos que, tantôt à l'aide d'un rayon du soleil, tantôt par la commodité d'une comète, il allait de globe en globe, lui et les siens, comme un oiseau voltige de branche en branche.

   Pour illustration, la fameuse Nuit étoilée de Van Gogh et un morceau des Indes galantes de Rameau.

nuit_etoiles_filantes_Van_Gogh

Posté par Anonyme du XXIe à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Voltaire, Van Gogh et Rameau

Nouveau commentaire